Skip to content

Suis-Je Trop Vieux Pour Apprendre l’Anglais ? Le Test Ultime

Vous souhaitez apprendre l’anglais mais vous vous demandez si vous avez passé l’âge ? Si c’est raisonnable ? Vous n’êtes certainement pas le seul. Car s’il y a bien une idée populaire, c’est qu’une fois passé l’enfance, apprendre une langue étrangère est très difficile. Alors, mythe ou réalité ? Êtes-vous trop vieux pour apprendre l’anglais ?

Trop vieux pour apprendre l’anglais : le pouvoir des croyances limitantes

Énormément de gens se demandent s’ils sont trop vieux pour apprendre l’anglais.

Cela revient à se demander si notre cerveau a une date de péremption, si nos neurones peuvent rouiller au point qu’ils ne peuvent plus rien absorber. Ces questionnements relèvent plus d’excuses qu’autre chose. On légitimise le fait que l’on abandonne vite en prétextant qu’une fois devenu adulte, apprendre une langue est trop difficile.

Il y a des tas de personnes dans ma formation de langues qui ont 60, 70 ans et je peux vous dire que ce sont généralement eux les meilleurs élèves. Et si vous en doutez encore, sachez que Steve Kaufmann, né en 1945 (avant que vous ne partiez dans des calculs savants, je vous mâche le travail : 73 ans en 2018), parle couramment 17 langues, dont la majorité apprises au cours des dix dernières années.

Voilà qui est dit.

Idée reçue : les enfants apprennent plus vite que les adultes

trop vieux pour apprendre l'anglais

S’il y a bien une croyance qui perdure en France, c’est que les enfants sont plus doués en langue étrangère que les adultes. Oui, c’est vrai, les enfants ont des facilités incroyables. Et je vais vous expliquer pourquoi :

  • Leurs parents les aident dans l’acquisition des connaissances, généralement dans une démarche bienveillante ;
  • il n’y a ni enjeux, ni pression, ni objectif de perfection à atteindre ;
  • ils ne restent pas focalisés sur leurs erreurs;
  • ils prennent du plaisir et apprennent en s’amusant.

En grandissant, les adultes que nous sommes perdons ces caractéristiques. Nous nous créons nous-même des barrières alors que nous disposons de plus d’avantages que les enfants en réalité :

  • Nous disposons d’une capacité de raisonnement plus développée, il est entre autres plus facile de faire des liens avec d’autres connaissances ;
  • nous savons mettre en place des leviers de motivation ;
  • nous avons plus d’occasions de pratiquer la langue.

Malheureusement, ces fausses croyances ont un impact très fort sur notre mental. En effet, ce sont les idées que l’on développe dans le cerveau qui nous gouvernent et nous guident.

Ainsi, si vous vous dites « je suis trop vieux pour apprendre l’anglais », il y a de fortes chances que vous ne parveniez jamais à apprendre une seule langue étrangère car votre cerveau abondera dans votre sens. Ou vous allez apprendre, mais avec d’énormes difficultés et très lentement, ce qui aura pour effet de vous démotiver.

La réalité : il n’y a pas d’âge pour apprendre l’anglais

Des études scientifiques on ne peut plus sérieuses ont démontré qu’il suffisait de faire comprendre au cerveau que l’on est en train d’apprendre quelque chose pour stimuler les zones de l’apprentissage. Le simple fait d’apprendre quelque chose modifie la structure même du cerveau, et ceci à n’importe quel âge.

S’il est vrai que les enfants ont certaines facilités à apprendre les langues étrangères, il faut alors tenter de comprendre pourquoi.

C’est ce qu’ont fait une équipe de chercheurs allemands et espagnols et leur conclusion est : l’apprentissage du langage dans la petite enfance est lié à des émotions positives, ce qui facilite la mémorisation.

Voilà les amis, c’est ça la clé de la réussite : le plaisir !

trop vieux pour apprendre anglais

 

Si vous voulez apprendre l’anglais ou n’importe quelle autre langue, vous devez prendre votre pied, sinon ça ne marchera pas.

Apprendre l’anglais jusqu’à quel âge ? THE test pour savoir si vous êtes trop vieux

Vous devez peut-être vous demander : pourquoi un test pour savoir si on est trop vieux, puisqu’il vient de nous prouver qu’il n’y avait pas d’âge pour apprendre l’anglais ?

Et je vous félicite. Ça veut dire que vous suivez ce que je vous dis avec attention.

Bravo les pirates.

En fait, ce que j’entends par « vieux », ce n’est pas lié à l’âge, c’est l’état d’esprit dans lequel vous êtes. Il existe des jeunes vieux (les rabat-joie surtout font de bons jeunes vieux 😊par exemple), et des vieux jeunes, des gens d’un certain âge mais qui sont aussi, voire plus, dynamiques que des trentenaires, ouverts aux apprentissages et aux changements.

Donc, pour savoir dans quelle catégorie vous faites partie, répondez à ces 4 questions toutes simples.

Question n°1 : Avez-vous commencé une nouvelle activité durant ces 5 dernières années ?

Si la réponse est oui, c’est génial.

Cela montre que vous êtes dans une dynamique d’apprentissage et ouvert à d’autres choses. Vous êtes donc prêt à apprendre l’anglais, l’allemand ou autre sans problème.

Si vous répondez par la négative, ce n’est pas grave. Cela ne signifie pas que vous n’êtes pas capable d’apprendre une nouvelle langue.

On va prendre le problème autrement.

Peut-être que vous avez amélioré votre niveau et élargi votre champ de compétences dans un domaine précis, comme le jardinage, la cuisine, la mécanique, que sais-je ? Bonne nouvelle les amis, cela veut aussi dire que vous êtes dans une démarche d’apprentissage et que vous n’êtes pas trop vieux pour apprendre l’anglais.

Si, en revanche, vous pensez ne rien avoir appris durant ces 5 dernières années. Si vous êtes dans une sorte de routine qui vous a empêché d’apprendre quoi que ce soit…. Là, je vous avoue, ça va être compliqué.

Mais comme j’ai toujours des trucs à vous proposer, je vous conseille de passer à l’exercice n°2 tout de suite 😊.

Question n°2 : Quelle est votre capacité à apprendre ?

Êtes-vous du genre complètement hermétique à toute nouvelle connaissance ? Enfermé dans vos concepts et vos croyances ? Pensez-vous qu’effectivement, vous êtes trop vieux pour apprendre l’anglais malgré ce que l’on a expliqué précédemment ?

Alors là, oui, il y a des chances pour que vous ne puissiez pas apprendre une seule étrangère. Pas forcément à cause de votre âge, non, mais parce que vous n’êtes pas prêt au changement.

Pour ceux qui, au final, sont assez convaincus que l’apprentissage des langues n’est pas réservé qu’aux enfants, vous êtes dans le bon état d’esprit pour apprendre l’anglais.

Question n°3 : Avez-vous des projets d’avenir?

Prévoyez-vous un voyage ? L’achat d’une maison ? Peut-être pensez-vous à aménager votre jardin, retaper votre voiture de collection ?

trop vieux pour apprendre l'anglais

Super. Vous êtes tourné vers l’avenir, la construction de quelque chose de viable. Vous n’êtes donc pas trop vieux pour apprendre l’anglais.

Si, en revanche, vous êtes tourné vers le passé, sans aucun projet, et bien malheureusement, apprendre l’anglais ou une autre langue étrangère n’est sûrement pas pour vous.

Question n°4 : Votre cerveau fonctionne-t-il suffisamment bien ?

Je ne parle pas des petits soucis de mémoire, ou de difficultés à se concentrer devant des exercices de grammaire par exemple. Ça, on en a tous, et ce n’est pas ce qui a empêché des millions de gens d’apprendre l’espagnol, l’hindi, le chinois, etc.

Non. Je parle de vrais soucis d’apprentissage, de difficultés à synthétiser des savoirs. Si le simple fait de devoir résumer cet article en 3 points sans réfléchir vous pose un problème par exemple, c’est qu’il y a un souci d’apprentissage.

Mais pas de panique, rien n’est perdu pour autant.

Tout est une question de méthode et de stratégies.

Vous pouvez toujours vous améliorer, en faisant travailler votre mémoire par exemple, à l’aide comme les exercices mentaux, les calculs, les sudoku. Mémorisez les numéros de téléphone de vos proches, du nouveau vocabulaire, etc. Quelque chose me dit que vous devriez voir des progrès d’ici quelques semaines !!

Si vous n’avez pas de soucis particuliers, alors vous n’êtes pas trop vieux pour apprendre l’anglais.

Résultats du test

Si vous avez répondu oui à la plupart de ces questions, c’est parfait. Vous êtes dans le bon état d’esprit. Par contre, si vous avez le plus souvent répondu non, le problème n’est sûrement pas lié à votre âge.

Apprendre une langue étrangère ne demande pas d’avoir des facultés cognitives de dingue, c’est plus un problème de motivation.

Comment bien apprendre l’anglais à l’âge adulte ?

Apprendre l’anglais à tout âge est donc tout à fait possible. Il suffit juste de savoir quelle méthode adopter pour que votre projet de langue soit une réussite.

Voici quelques trucs à appliquer au quotidien :

  • Regarder des films et des séries en anglais : et, de grâce, oubliez les sous-titres en Français. Vous vous familiariserez ainsi avec la langue anglaise, l’accent, la prononciation, les constructions de phrase, etc. ;
  • Lire des blogs, des articles de journaux en anglais et noter le nouveau vocabulaire ;
  • Trouver un partenaire de langues pour améliorer votre oral ;
  • Correspondre avec un anglophone pour travailler votre compréhension écrite ;
  • Vous exercer à la grammaire, la conjugaison, etc. sur des manuels ou en ligne, etc. ;
  • Pratiquer l’autohypnose.

Suis-je trop vieux pour apprendre l’anglais ? Conclusion

À la lumière de tout ce que nous avons vu, la réponse est sans appel : vous pouvez apprendre l’anglais ou tout autre langue que vous ayez 20, 40 ou 80 ans. Il suffit tout simplement de le vouloir et de se donner les moyens de réussir. Si vous avez envie de vous y mettre, je vous détaille les 3 étapes indispensables à faire avant.

 

Allez, à plus pirates,

 

 

 

Laissez un commentaire





%d blogueurs aiment cette page :