Skip to content

[PODCAST] Garder Sa Motivation Pour Apprendre Une Langue

MAINTENIR SA MOTIVATION SUR LE LONG TERME

Bonjour à tous, bienvenue sur Fast n’Fluent pour ce 1er épisode du projet pirate, je suis Bertrand Millet. Aujourd’hui, je vais vous parler d’un outil
qui sert à garder sa motivation pour apprendre une langue. Cet outil, je l’ai appris de Brian Kwong. Alors Brian, je n’ai pas d’interview à proprement parler puisque je l’ai rencontré au Polyglot Gathering et en fait cet outil je l’ai récupéré de sa conférence.

Garder sa motivation pour apprendre une langue : l’outil absolument génial

À qui s’adresse-t-il ?

garder motivation apprendre une langue

Moi cet outil j’ai décidé de l’appliquer à l’allemand. Je vous invite à l’appliquer une fois que vous avez déjà démarré la langue pour 2 raisons :

  • quand on démarre, on a une motivation gonflée à bloc, donc il n’y a pas besoin de retoucher la motivation.
  • c’est un outil qui vous demande d’avoir une bonne analyse de votre quotidien. De comprendre à quel point c’est difficile pour vous de trouver des plages de travail dans votre emploi du temps.

Donc, si c’est votre cas, vous avez déjà commencé un petit peu à travailler et que vous sentez qu’a certain moment ce n’est pas facile, c’est vraiment un outil qui est fait pour vous.

Alors l’outil pour garder sa motivation pour apprendre une langue, le voici.

Outil pour rester motivé : méthodologie

Vous allez déjà prendre 2 feuilles de papier et de quoi écrire. Si vous avez plusieurs couleurs, c’est encore mieux. Une fois que vous avez réuni ça, et bien vous pouvez séparer la première feuille en deux avec :

  • à gauche une colonne tâches quotidiennes ;
  • à droite une colonne avec votre objectif linguistique.

Lister les tâches quotidiennes

Dans la colonne de gauche, vous allez noter toutes les tâches que vous avez à faire chaque jour, celles qui sont obligatoires. C’est-à-dire par exemple : aller chercher les enfants à l’école, faire les taches ménagères, aller faire les courses. Bref, vous notez tout ce que vous avez à faire, soyez le plus large possible. Le fait de lister fait partie de ma stratégie pour garder sa motivation pour apprendre une langue.

Allez-y.

garder motivation apprendre une langue

Une fois que ça c’est fait, vous allez noter dans la colonne de droite, toutes les tâches que vous avez choisi de faire pour apprendre la langue :

  • réviser la grammaire ;
  • aller à mon cours une fois par semaine ;
  • parler avec des gens ;
  • des tâches qu’il serait bien que vous fassiez mais que vous n’avez pas nécessairement mis dans votre calendrier.

Donc allez-y. Notez tout ça dans les 2 colonnes.

Classifier les tâches selon deux axes

Donc une fois que ça c’est fait, qu’est-ce que vous allez faire ? Vous allez séparer maintenant votre feuille comme une matrice. Et sur cette matrice, il y a deux axes :

  • un axe, « j’aime/j’aime pas »
  • un axe « c’est utile/ce n’est pas utile pour apprendre une langue ».

Et là vous allez reprendre votre première feuille et vous allez dispatcher toutes les activités qu’il y a sur la première feuille en les mettant dans chacun de ses cadrans.

Si c’est une activité que vous aimez bien faire, mais par contre qui n’est pas du tout utile pour les langues, vous la mettez en haut à droite.

De l’autre côté, si c’est quelque chose que vous n’aimez pas du tout faire mais qui est très utile pour les langues, et bien vous la mettez en bas à gauche etc.

Donc, allez-y, répartissez. Vous allez voir, garder sa motivation pour apprendre une langue sera très facile avec cette méthode.

Maintenant, une fois que vous avez fait ça, c’est que le vrai travail commence. Parce que là pour l’instant c’est juste un outil d’analyse, mais maintenant on va en faire un outil d’action corrective.

Ce n’est pas utile pour mon apprentissage mais j’aime le faire

Donc on va prendre tout ce qui est à droite, c’est-à-dire tout ce qui est du côté « ce n’est pas utile ». La question que vous allez vous poser, c’est : « comment transformer ces tâches pour faire en sorte qu’elles deviennent utiles ? »

Je vais vous donner un exemple. Tous les jours je fais des post Facebook pour pouvoir travailler sur le projet pirate et sur Fast n’Fluent.

garder motivation pour apprendre une langue

Ces post Facebook, avant je les faisais en français. C’est quelque chose que j’aime plutôt faire, mais ce n’était pas très utile pour apprendre une langue.

Et donc j’ai décidé, les prochains, de les faire en allemand. Comme ça, ça va me permettre de travailler. Ça, c’est une première façon de faire.

Ensuite, comme vous pouvez voir j’adore marcher. Et bien, j’ai pris l’habitude maintenant, lorsque je fais des longues marches tout seul, de me faire des conversations en allemand. Je n’en fais pas tous les jours, mais je pense que j’en fais au moins 2 à 3 fois par semaine.

Ça a l’air un peu ridicule, ce n’est pas grave, je suis tout seul, mais le principe c’est vraiment de faire ça.

Donc allez-y vous aussi, demandez-vous comment vous pourriez transformer les tâches que vous avez à faire en tâches utiles. Par exemple j’ai mis dormir. Car il m’arrive très souvent, juste avant d’aller dormir, d’écouter une radio en allemand, alors j’essaye de prendre une radio où ça blablate un petit peu. Simplement pour entraîner mon oreille à écouter.

Donc voilà, faites ça, notez tout.

C’est utile pour mon apprentissage d’une langue mais je n’aime pas le faire

Maintenant, on va s’intéresser au côté « c’est utile, mais je n’aime pas ».

garder motivation apprendre une langue

Alors ça, il y a plein de choses en général dans les langues « c’est utile mais je n’aime pas ».

Il y a par exemple pour moi : chercher des partenaires de langue. Autant j’adore parler, autant prendre le temps de chercher de nouveaux partenaires de langue, c’est fastidieux et astreignant.

Ou encore faire des exercices de grammaire, voilà il y a beaucoup de gens qui trouvent ça rébarbatif, et je comprends.

Le mieux, c’est de se dire : « je dois le faire, je le fais. » Et puis voilà, c’est le temps que je consacre à ma langue, c’est le sacrifice que je fais.

Moi c’est la posture que j’ai adopté pour « rentrer mes leçons dans le SRS pour pouvoir les réviser ». Les SRS ce sont des Spaced Repetition System, j’en parlerais surement dans d’autre vidéos. Bon ben ça voilà, je le fais, ce n’est pas drôle, mais je le fais quand même.

Qu’est-ce que j’ai choisi de changer ? Et bien par exemple, j’ai noté « rencontrer des partenaires de langue ». Et c’est que ce que je trouvais astreignant, c’était le fait que vous devez en rencontrer plusieurs, longtemps, régulièrement pour pouvoir tout simplement parler.

Je me suis dit : »je vais changer de stratégie ». Je vais aller dans des événements en vrai, en live, rencontrer une seule personne, plutôt que 10 et nouer des vraies relations avec elle.

Voilà, je suis allé dans des Polyglot Gathering, des rassemblements de polyglottes des choses qui sont très régulièrement dans les grandes villes. Et là, j’ai trouvé une personne qui parle allemand. Aujourd’hui, on échange régulièrement elle et moi en allemand.

Ce qui est extraordinaire, c’est quand vous rencontrez une personne, cette personne elle a elle-même un réseau. Il y a fort à parier que si elle est d’Allemagne ou d’un pays germanophone, elle a un réseau qui lui aussi parle la même langue.

garder sa motivation apprendre une langue

Et donc, le fait de miser sur une seule personne et d’entretenir la relation fait que pour moi c’est beaucoup plus agréable et en fait les fruits sont bien plus riches. J’ai beaucoup moins d’efforts à faire.

Voilà un exemple pour transformer quelque chose que je n’aimais pas en quelque chose que j’aime. Cette astuce aide à garder sa motivation pour apprendre une langue.

Je vous laisse évidemment faire votre recherche à vous, et trouver comment vous pouvez transformer les choses ou bien ce que vous êtes prêt à accepter.

Alors ensuite évidemment pour la dernière case, ce que vous aimez et ce qui est utile, il n’y a pas besoin d’y toucher. Je ne vais pas revenir là-dessus évidemment, vous n’avez pas à retoucher à ce qui fonctionne déjà.

Garder sa motivation pour apprendre une langue : mes résultats

Une gestion du temps améliorée

Depuis que j’ai fait cette matrice, j’ai réussi à avoir chaque jour, une expérience avec l’allemand. Je n’ai pas toujours fait ce que j’avais envie de faire. En revanche, chaque jour, j’ai trouvé du temps pour faire de l’allemand, pratiquer de l’allemand.

C’est quelque chose d’extraordinaire parce qu’il y a beaucoup de gens qui n’arrivent pas à le faire, même s’ils aimeraient.

Mon meilleur conseil pour rester motivé

Maintenant, j’ai envie de vous donner un conseil. Cet outil pour garder sa motivation pour apprendre une langue, pour que ça marche, c’est de choisir une seule action.

Au début, quand vous allez voir la liste avec tous les items à l’intérieur, vous allez surement avoir envie de changer tout, de faire 10 actions en même temps. Je crois que c’est une mauvaise idée.

Un seul, parce que sinon, ce qui risque de se passer c’est que ça va vous accabler.

Donc vous en choisissez un dans la liste, et une fois que l’élément que vous avez choisi, vous l’avez intégré dans votre routine quotidienne, alors à ce moment-là, prenez un deuxième élément. Et ainsi de suite.

Pour choisir quel élément vous allez prendre en premier, je vous propose 2 axes :

  • prendre un élément qui a un rapport avec ce que vous voulez travailler dans la langue. Si vous voulez développer votre façon de parler, prenez un axe qui va faire que vous parliez. Si vous avez envie de développer votre capacité d’écriture, prenez quelque chose qui vous fait écrire. Si c’est la lecture, quelque chose qui vous fait lire. Etc.
  • prenez ce qui vous semble être le plus facile à changer. Pas le plus important, pas le truc qui fait que ça révolutionnerait votre pratique. Parce que changer son quotidien, ce n’est pas évident. Donc faites le par ce qui vous semble le plus abordable.

Garder sa motivation pour apprendre une langue : c’est à vous…

Une fois que c’est fait, partagez avec nous dans les commentaires comment ça change votre pratique ou pas. Et surtout, comment ça révolutionne votre façon d’apprendre, comment ça vous fait faire des progrès.

Je vous invite à liker et à partager un maximum pour qu’on puisse tous ensemble, changer la façon d’apprendre des langues étrangères.

Voilà moi je vous dis à très bientôt parce que là, j’ai du boulot. Ciao.

Laissez un commentaire





%d blogueurs aiment cette page :