Skip to content

[PODCAST] Apprendre Une Langue Étrangère Sous Hypnose

L’HYPNOSE AU SERVICE DES LANGUES Bertrand

: Bonjour à tous, bienvenue sur Fast n’Fluent, je suis Bertrand le pirate des langues. Aujourd’hui, je suis à paris pour rencontrer Jeff, Jean-François Hirsch. On va parler d’apprendre une langue étrangère sous hypnose.Salut Jeff.

Jeff

 : Salut Bertrand

Bertrand

: Jeff pour ceux qui ne te connaissent pas, ils sont encore au moins 4 ou 5 en France à ne pas te connaitre… Tu as plusieurs activités notamment autour de l’hypnose…

Jeff

 : Ouais

Bertrand

: Et donc Jeff, toi c’est vrai que tu as une approche qui est particulière et qui te colle à la peau. Peut-être d’ailleurs le fait que tu viennes du monde du cinéma, c’est l’utilisation du langage, de la langue et le fait de raconter des histoires qui concernent l’hypnose. Est-ce que tu peux m’en dire un peu plus là-dessus ?

Jean-François Hirsch : présentation de l’hypno-thérapeute

Jeff

: On en a un petit peu parlé tout à l’heure, je pense principalement que les plus grands thérapeutes sont principalement les écrivains dont je suis dingue et très respectueux, et puis également les réalisateurs de cinéma. J’ai cru remarquer dans mes différents accompagnements que ce qui est le plus grand moteur de changement chez une personne, c’est la résonance émotionnelle.

hypnose pour apprendre une langue étrangère

C’est quelque chose que l’on peut repérer au cinéma, on a tous vécu des situations au cinéma où on pleure comme une madeleine. Et la même situation dans la vie de tous les jours, on la vit avec une émotion moindre. Je me sers de certaines techniques qui sont des techniques de narration totalement basiques. Je n’ai rien inventé. Le but lors de mes séances, c’est de provoquer des états émotionnels majeurs de façon à ce que les personnes provoquent un changement.

Bertrand

Quelles sont les différentes thématiques que tu as eues à rencontrer ?

Jeff

: Je suis ce qu’on appelle un hypno-thérapeute généraliste. Même s’il y a quand même quelques chevaux de bataille, principalement un qui est celui de l’état dépressif, je travaille sur à peu près tout. Ça va du sevrage tabagique qui constitue on va dire la moitié ou presque d’un cabinet d’hypnose, au travail sur les phobies, les différentes peurs, sur les modifications du comportement alimentaire, ça peut aller sur plein, plein de choses extrêmement différentes.

Bertrand

: C’est vrai qu’aujourd’hui c’est un petit peu une… Ce n’est pas forcément une critique mais c’est quelque chose qu’on entend sur l’hypnose, que l’hypnose c’est un peu un fourre-tout. On a l’impression que ça peut servir à tout et n’importe quoi. T’es d’accord avec ça ? Pour toi, c’est quoi les limites ? Qu’est-ce qu’on ne pourrait pas aller travailler en utilisant l’hypnose ?

Jeff

: Moi je m’interdis tout ce qui est de type médical. Je ne propose à personne de soigner, ni de guérir quoi que ce soit. Je laisse le soin aux médecins de le faire. Maintenant tout ce qui est à titre résonance émotionnelle, à mon sens, est judicieux à travailler en hypnose. C’est-à-dire que quand on a un blocage par exemple, souvent il y a une émotion majeure qui est celle de la peur, et cette peur on va trouver les moyens de pouvoir la dépasser.

Bertrand

Apprendre une langue étrangère sous hypnose : info ou intox ?

Dans l’apprentissage des langues, on parle beaucoup de la peur de parler, la peur de faire des erreurs. Est-ce que ce serait quelque chose que tu envisages, qui puisse s’accompagner en hypnose ? Penses-tu qu’apprendre une langue étrangère sous hypnose est possible ?

apprendre une langue étrangère sous hypnose
Jeff

: Très certainement ouais. Pour le coup on pourrait imaginer que l’hypnose, qui n’est pas exclusivement un état de détente, mais simplement l’état dissociatif face à un ressenti émotionnel, peut avoir un caractère désinhibant. On a tous remarqué, en tout cas moi le premier, dans l’application de certaines langues par exemple, quand je suis un peu ivre, et bien j’ai beaucoup plus de facilité, du moins je crois, à parler une langue.

Bertrand

: Ce qui se passe, c’est qu’on croit qu’on la parle hyper bien.

Jeff

On ne la parle ni mieux, ni moins bien, mais le truc, c’est qu’on est départi de l’état émotionnel, c’est-à-dire qu’on ose d’avantage. Bien entendu, peut-être que je vais faire d’avantage d’erreurs de syntaxe, peut-être que les mots de vocabulaire que je vais employer ne seront pas forcément les plus pertinents. Mais derrière tout ça, il y aura le principe d’oser faire.

Et ça sa me semble super important. J’ai pour conviction que notre cerveau est principalement fait pour l’action. Que dès que l’on commence à oser quelque chose, le petit vélo intérieur qui génère du doute va être un peu mis de côté. A priori, l’idée c’est de rentrer dans l’action.

Bertrand

: Donc pour toi Jeff, il y a vraiment un intérêt à utiliser l’hypnose si on sent qu’il se passe un blocage, qu’il y a quelque chose avec lequel on n’est pas à l’aise dans le cadre de l’apprentissage des langues.

Jeff

Comment l’hypnose peut vous aider à apprendre une langue étrangère ?

Oui. C’est en cela qu’on peut apprendre une langue étrangère sous hypnose. C’est simplement l’idée de se départir de cet état émotionnel qui va jouer contre nous dans cet apprentissage.

En gros bien souvent on ressent une émotion avant de formuler une idée. Si on change le ressenti émotionnel, qui va nous faire dire (parce qu’on a peur) : « je ne suis pas compétent », « je suis un incapable » et qu’ on le remplace par un ressenti émotionnel qui nous est favorable, instantanément le questionnement va être très, très différent dans notre tête.

Bertrand

Ça me rappelle quelque chose. Une séance que j’ai faite à Berlin en démonstration pendant une conférence. J’avais proposé à des gens au hasard de venir sur scène et leur proposer un accompagnement rapide. Une femme m’a envoyé un sms je crois 3, 4 semaines plus tard en me disant : »Écoute Bertrand, je ne sais pas ce qui s’est passé dans cette séance, mais j’étais venu pour le mandarin, je faisais plein d’erreurs, je n’avançais pas parce que je n’osais pas parler. » Elle dit: « là, je fais toujours plein d’erreurs, par contre je n’arrête pas de parler. À la moindre occasion, je parle. Je parle, je parle et donc je progresse évidemment très, très vite. »

C’est exactement ce que tu dis là, elle a changé surement un ressenti émotionnel par rapport au fait de faire des erreurs, par rapport au fait de parler. Ed’un seul coup, ça devient l’engouement.

Jeff

: Comme elle s’autorise, elle fait des erreurs. Mais ces erreurs lui servent d’apprentissage. Jour après jour, elle va se sentir un peu plus forte par rapport à tout ça. Donc elle ose d’avantage et ainsi de suite.

Bertrand

: Est-ce que tu serais capable, là comme ça, de prendre 3 – 4 minutes et de faire ce qu’on pourrait appeler une espèce de séance d’hypnose globale. Et puis de proposer une espèce de chose pour ceux qui seraient justement dans cette situation (« ah là, j’ai un ressenti émotionnel mauvais) et voudraient apprendre une langue étrangère sous hypnose.

Une séance d’hypnose en direct pour changer son ressenti émotionnel

Jeff

: Pour le coup, on pourrait le faire de façon extrêmement simple. Il y a ce que l’on appel des encrages mouvant pour l’hypnose. L’idée, ce serait de se dire : »tiens, je repère dans un premier temps le ressenti émotionnel, je lui donne le nom qui m’anime dans la circonstance qui pose problème. »

Bertrand

: Donc allez-y, par rapport à vos appréhensions, à vos doutes, replongez-vous dans les situations dans lesquelles vous vous voyez en train de devoir parler et que ça bloque un peu.

Jeff

: Je touche du doigt l’émotion, j’essaye de lui donner un nom et une fois que j’ai nommé cette émotion, ici, la peur, laissez votre imaginaire donner, associer à cette émotion désagréable une couleur. La couleur basique, celle qui vous vient le premier en tête.

Bertrand

: Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises couleurs, c’est celle qui vient.

Jeff

: Exactement. Donc vous allez dans un premier temps imaginer la couleur qui vous semble le plus correspondre à votre état émotionnel. Par exemple il y a des locutions basiques, on dit en français avoir une peur bleue par exemple. Alors, prenons bleu à titre d’exemple.

Donc j’identifie mon état émotionnel, je lui attribue une couleur et là je vais dire que c’est le bleu. Et puis, je vais maintenant imaginer le ressenti agréable, qui me semble le plus correspondre pour pouvoir oser parler une langue étrangère et m’exprimer.

Alors je n’en sais rien, on va dire en rose par exemple. Et puis par mon imaginaire, on va faire un travail d’acteur extrêmement simple. C’est-à-dire je vais aller chercher dans mes souvenirs, une situation qui correspond à cette couleur, ce rose qui n’a peut-être strictement rien à voir avec l’apprentissage des langues, ça peut être tout simplement un jour où j’ai rencontré une femme que j’aime énormément ou n’importe quoi comme situation.

Et là aussi, vous allez préciser ce souvenir. En lui donnant de la couleur, en augmentant la taille de l’image, en lui donnant du son, en vous rappelant ce qui a pu être utile, tous les environnements sonores, la température de l’air etc. Vous allez laisser s’amplifier cette émotion et ce ressenti.

On sait d’où on part, c’est-à-dire le bleu et où on veut arriver, le rose. Et puis dans un premier temps vous allez imaginer en prenant votre bras et votre petit doigt qu’il y a comme un curseur imaginaire. Alors vous allez décider que là, par exemple, c’est du bleu et puis que là, on est simplement dans le rose. Et par votre imaginaire vous aller vous appliquer simplement en appuyant, en exerçant une pression comme ça, à vous de définir le rythme, remonter dans votre souvenir pour passer du bleu jusqu’à cette couleur rose. Et puis vous allez le répéter de plus en plus de fois.

Et vous allez vous entraîner comme ça, on va dire une quinzaine de minutes. Vous allez voir que bien sur les ressentis émotionnels vont se préciser et puis vous allez continuer à faire ça comme ça, comme ça, comme ça… Puis vous allez laisser passer peut-être 2 heures, 3 heures et vous allez simplement être attentif après à tout ce qui se passe au niveau du ressenti émotionnel quand vous faites simplement ça.

Juste ce geste. Peut-être que des images vont vous revenir en tête, peut-être pas d’ailleurs mais simplement être attentif au ressenti émotionnel que cela va pouvoir procurer. Et puis après une fois que quand vous appuyer et quand vous êtes sur le rose et bien là vous ressentez quelque chose de vraiment très, très agréable et bien vous allez dans un premier temps tout simplement vous exercer à parler, juste pour voir ce qui se passe.

Dans cette application, dans la régularité et dans ce conditionnement, vous allez reformater votre cerveau et puis vous allez commencer simplement par cette simple pression, à laisser votre cerveau imaginer que quand j’appuie la, paf ! Le ressenti émotionnel qui correspond au rose instantanément se présente à moi.

Et puis vous allez voir qu’à mesure que vous allez appuyer sur ce bouton de pression et que vous allez parler, il y a des associations d’idées qui vont se faire bien malgré vous dans votre tête. Et que tranquillement vous allez commencer à vous ressentir instantanément chaque fois que vous osez prendre la parole dans cet état rose, ça peut être la couleur de votre choix.

Bertrand

: Merci, un super cadeau Jeff. Vraiment génial. Vous, si jamais vous avez besoin de vous repasser la vidéo pour revoir tout ça évidement bien prendre 2, 3 points de repères pour pouvoir vous le refaire, allez-y. Mais par contre, une seule règle : faites le pour de vrai. Ça ne sert à rien de noter et de se dire on le fera demain.

Bertrand

: Ça, c’est bien, ça j’adore. Merci vraiment beaucoup Jeff.

: Je pense que là il y a vraiment de quoi, même dans la vie en elle-même, vous régaler avec ça. Vous pouvez retrouver toutes les vidéos sur le blog Fast n’Fluent. Quant à nous, on vous dit à la prochaine. Ciao.

Jeff

: Si vous voulez me retrouver, vous pouvez également le faire tout simplement pour prendre une séance en tapant jfhirch.com sur Google, vous allez tomber sur mon site. Si vous voulez faire une expérience hypnotique, je serais ravi de vous rencontrer et vous accueillir. Voilà, je vous souhaite une très bonne journée et puis amusez-vous bien avec cet outil. Au revoir et à bientôt.

Laissez un commentaire





%d blogueurs aiment cette page :