Skip to content

[PODCAST] Peur De Parler Anglais En Public : 4 Exercices

Bonjour à tous. Bienvenue sur Fast n’ Fluent, je suis Bertrand Millet le pirate des langues, et dans cette vidéo, on va parler de langues. Aujourd’hui, on va aborder un sujet un peu spécial puisque on va voir comment se débarrasser de la peur de parler anglais en public.

Bref, tu l’as compris, une vidéo musclée pour t’aider à virer cette peur une fois pour toute.

Donc cette vidéo elle s’adresse à qui ? Elle s’adresse à ceux, qui :

  • suent à grosse goutte avant de prendre la parole dans une langue étrangère ;
  • en classe ou en cours sont là, comme ça, ils connaissent la réponse par cœur, mais ils préfèrent se taire forever and never and never ;
  • préfèrent laisser parler leurs potes en voyage et qui rêveraient d’envie de parler eux aussi.

Comprendre votre peur de parler anglais en public

Cette peur de parler, elle est normal. Pourquoi ?

Parce que déjà, parler à quelqu’un, ce n’est pas toujours super agréable. On est pas toujours à l’aise face aux inconnus notamment. Mais en plus, pour parler de quelque chose qu’on ne maîtrise pas totalement (à savoir une langue étrangère), et bien c’est encore pire.

peur de parler anglais en public

Les années d’école nous ont bien éduqués. « Tu n’as pas le droit à l’erreur », « faire des erreurs, c’est nul ». Et si tu fais des erreurs, c’est que tu n’es pas intelligent.

Et personne n’a vraiment envie en fait de se retrouver pas très intelligent face à quelqu’un d’autre, surtout quand il ne le connait pas. D’où la peur de parler anglais en public.

Donc tout ça, ça fait un joyeux cocktail pour faire en sorte que parler une langue étrangère, et bien ce n’est pas si naturel que ça, et souvent ça demande beaucoup d’effort.

C’est un espèce de cercle vicieux. Comme tu ne parles pas, tu ne t’améliores pas. Comme tu ne t’améliores pas, et bien tu ne prends pas de plaisir.

Comme tu ne prends pas de plaisir, tu commences à te demander : « pourquoi est-ce que je suis en train d’apprendre une langue étrangère ? » Alors souvent avant d’avoir pris le moindre plaisir, tu t’es déjà découragé et tu as abandonné l’apprentissage.

Le plan d’action pour vaincre son angoisse

Cette peur de parler anglais en public, on va apprendre à faire avec, à passer au-dessus, et à parler dans un premier temps, même si elle est là.

peur de parler anglais en public

Et pour ça, j’ai quatre exercices pour toi, quatre exercices à faire. Ce sont des exercices de développement personnel, et pas d’exercices de langue.

Exercice n°1 : parler devant une caméra

Le premier, il est très simple, c’est déjà de t’amuser à parler face à une caméra, comme je suis en train de le faire. Et notamment de parler en langue étrangère.

peur de parler anglais en public

Donc le but, c’est de t’amuser à apprendre un petit dialogue, un petit monologue en l’occurrence, une présentation de toi ou quelque chose que tu aimes bien, bref peu importe quoi.

Pourquoi ça change quelque chose de parler face à une caméra ? Tout simplement parce que tu sais que ça reste et que tu vas pouvoir te regarder.

Tu vas pouvoir te voir en train de parler la langue, et c’est ce que tu feras dans un second temps. Donc dans un premier temps, hop tu parles, tu dis tout ce que tu peux dire. Si c’est 30 secondes, c’est déjà énorme.

Et dans un second temps tu te regardes. Tu regardes le temps que tu as parlé. Et puis la fois d’après, deux, trois, quatre jours plus tard, peu importe, tu recommences. Mais ton but c’est de parler plus longtemps. Et puis encore plus longtemps. Et puis plus longtemps encore.

Et tu verras qu’au fur et à mesure, ce qui va se passer c’est que ça va devenir de plus en plus naturel de parler la langue.

Exercice n°2 : faire une erreur par jour

Deuxième exercice pour vaincre ta peur de parler anglais en public. C’est un exercice purement de développement personnel cette fois-ci. Il s’agit de faire volontairement une erreur par jour.

stress de parler anglais

Ça veut dire qu’on passe notre journée à éviter un maximum de faire des erreurs. Encore plus au boulot, encore plus à la fac, encore plus à l’école. On passe notre temps à vouloir effacer nos erreurs, et bien toi, tu vas faire l’inverse.

Une fois par jour, tu vas te fixer un moment dans lequel tu vas faire volontairement une erreur et tu vas t’en féliciter.

Et le plus important, c’est que cette erreur doit être faite devant des gens. Il faut qu’il y ait des témoins, ça c’est vraiment important. Et plus il y a de témoins, mieux c’est.

Au boulot, tu peux très bien choisir délibérément d’aller dans la mauvaise salle de réunion. Tu sais très bien que ce n’est pas du tout là, que c’est de l’autre côté, peu importe.

Exercice n°3 : parler à des inconnus

Troisième exercice pour combattre cette peur de parler anglais en public. C’est d’aller voir des gens dans la rue et de leur dire bonjour et de leur parler.

peur de parler anglais en public

C’est-à-dire que vraiment sans aucune raison, tu vois quelqu’un comme ça, et bien tu vas le voir. Quelqu’un qui est assis sur un banc, tu t’assois à côté et tu discutes. Quelqu’un dans le métro, quelqu’un n’importe où.

Bref, parler avec des inconnus, ça c’est pareil.

Si tu arrives à dépasser ce truc-là, le fait d’aller oser aller vers quelqu’un, ça va t’aider à renforcer ton estime de toi, renforcer ta confiance en toi. Et forcement, par incidence, tu verras que parler une langue étrangère ça te semblera déjà beaucoup moins compliqué.

Exercice n°4 : se parler à soi-même

Quatrième et dernier exercice pour combattre la peur de parler anglais en public, c’est le principe des auto-conversations.

En fait, ce qui se passe souvent, c’est que ce qui nous donne la difficulté à parler c’est parce qu’on a l’impression qu’on sait rien dire. Que si l’autre répond, on est complètement perdu et qu’on va se trouver ridicule, à ne pas pouvoir aligner plus de trois mots.

Et bien si c’est ça qui t’arrive à toi, ce qu’il faut, c’est qu’effectivement tu te concentres sur ton vocabulaire et ta capacité à parler. Et pour ça, il faut que tu acquières des automatismes.

peur de parler anglais en public

Alors moi, j’ai ma méthode. Quand j’apprends une langue, au début, c’est je parle de ce qui m’arrange, pour faire ce que j’appelle des auto- conversations.

Tu vas avoir un dialogue entier dans lequel tu fais les deux ou les trois ou les quatre personnages, peu importe. Mais tu te parles, tu te réponds, tu te questionnes, tu te réponds.

Bref, comme ça en va et vient pendant quelques minutes et ça va t’aider à acquérir des automatismes.

Ce qui fait qu’en fait quand tu vas te mettre à parler avec quelqu’un, ce sera automatique et tu n’auras plus à réfléchir : « Est-ce que je connais, est-ce que je ne connais pas ? »

Tu auras fait comme ça ces conversations tellement souvent que lorsqu’une personne te dira bonjour, et bien naturellement ça va partir comme ça en ping pong, et tu vas pouvoir commencer à avoir trois, quatre, cinq échanges.

Peu importe, mais ces six échanges, c’est le déclencheur pour vaincre ta peur et oser aller plus loin et finalement peut-être te dire au fur et à mesure je n’ai plus tellement peur de parler.

Allez, à vous de jouer…

Voilà, très court, très simple, mais c’est vraiment quatre exercices que tu fais au moins une fois par jour.

L’idéal, c’est quatre encore une fois, mais si tu n’en fais qu’un c’est déjà extraordinaire.

Et bien tu vas voir que tu vas pouvoir progressivement passer au-dessus de ta peur de parler anglais en public.

Je te propose dès maintenant de partager juste dans les commentaires quel est l’exercice que tu vas faire immédiatement et juste après de le faire.

Dès que tu as écrit ça, boom tu fonces le faire.

Tu verras que tu seras dans une espèce d’énergie qui te permettra de surfer dessus pour aller jusqu’à la réalisation. Et ça, tu le refais une fois, deux fois, trois fois, quatre fois, cinq fois. Tu vas voir que petit à petit, cette fameuse peur de parler anglais en public, tu te demanderas même si tu l’as vraiment eu un jour.

Alors, ça peut te paraître un énorme chemin à parcourir. Mais si tu veux en arriver là, il n’y a qu’une seule solution : faire ce que je te propose.

Voilà, c’est tout pour moi aujourd’hui. J’espère que ça va t’aider vraiment et que tu vas devenir à ton tour un véritable le pirate des langues. Et d’ici-là, je te dis ciao pirate.

Laissez un commentaire





%d blogueurs aiment cette page :