Peut-on oublier sa langue maternelle ?

En linguistique, l’oubli de sa langue maternelle est communément appelé « attrition de L1 ». Même s’il est méconnu, c’est un phénomène assez courant que l’on rencontre chez les communautés immigrées et les expatriés. Peut-on oublier sa langue maternelle à 100% ? Existe-t-il des moyens pour réapprendre ou se réapproprier sa langue natale ? Si, vous aussi, vous êtes concerné par la perte de votre langue maternelle, cet article est fait pour vous.

Oublier sa langue maternelle : mythe ou réalité ?

Pourquoi oublie-t-on sa langue natale ?

On connaît tous un ami, ou un ami d’un ami (ou un ami d’un ami d’un….bref, vous m’avez compris), expatrié, qui vient passer des vacances en France et qui se la pète grave en plaçant ici ou là quelques expressions en Anglais alors qu’il ne parle qu’à des francophones.

Le genre de personne à qui on a envie de mettre 2 claques tellement il joue de ses 6 années passées aux « States ».

Ça vous agace, n’est-ce pas ?

Et bien, figurez-vous que ce n’est pas de la frime. (enfin…peut-être un peu quand même 😊 !).

Il existe un phénomène assez intéressant en linguistique appelé « attrition de L1 ».

Qu’est-ce que c’est qu’ce truc ?

C’est tout simplement le fait d’oublier sa langue maternelle.

Après des années à parler une langue étrangère, on peut éprouver parfois des difficultés à s’exprimer dans sa langue natale. Un phénomène courant (mais pas inquiétant, je vous rassure) remarqué chez les immigrés ou les expatriés, ceux que l’on appelle les bilingues tardifs.

oublier sa langue maternelle

La langue maternelle a peu à peu été délaissée au profit de la langue du pays d’adoption, qui devient alors la principale langue utilisée au quotidien.

Le manque d’exposition à la langue de son enfance entraîne une sorte de réorganisation cérébrale : le cerveau remplace petit à petit la structure de la langue maternelle par une autre, qui devient donc la langue de référence.

Comment se manifeste la perte de la langue de son enfance ?

Oublier sa langue maternelle est un processus progressif.

Si vous habitez un pays étranger où votre langue natale n’est pas du tout parlée et que vous ne pratiquez pas vous-même de votre côté, vous allez vous rendre compte, petit à petit :

  • que vous oubliez des mots (le fameux « je l’ai sur le bout de la langue », ça vous dit quelque chose ?! ) ;
  • que vous formulez mal vos phrases, faites des erreurs de syntaxe, de grammaire ;
  • que vous avez un accent provenant de votre nouvelle langue.

Peut-on perdre sa langue natale totalement ?

Bonne nouvelle, oublier sa langue maternelle n’est jamais irréversible !

La langue maternelle est celle qui est le plus profondément ancrée dans notre mémoire. L’oublier partiellement est possible ; la perdre définitivement, non. C’est en tout cas ce qu’a démontré une étude menée par l’Institut Neurologique de Montréal en 2014 sur 48 jeunes filles d’origine chinoise, âgées de 9 à 17 ans.

Elles ont été divisées en 3 groupes :

  1. Des filles nées et élevées au Canada, dans un environnement uniquement francophone ;
  2. Un groupe de jeunes filles adoptées en bas âge ne parlant pas chinois et n’y ayant jamais été exposées ;
  3. Des filles bilingues qui ont continué à parler/apprendre leur langue maternelle pendant toute leur enfance.

Après avoir exposé chacune de ces jeunes filles à la langue chinoise, il s’est avéré que les mêmes régions du cerveau étaient sollicitées.

Conclusion : nous gardons tous des souvenirs inconscients de notre langue natale, même lorsque nous en avons été éloignés pendant des années. Oublier sa langue maternelle totalement est donc impossible.

Autre point très intéressant : même si vous pensez avoir rompu tout lien avec votre langue natale, sachez que celle-ci se manifeste tout de même, de manière inopinée et de nombreuses manières.

Comment ?

Dans les intonations, les lapsus, les expressions idiomatiques que vous traduisez traduit mot à mot, dans les jeux de mots et même dans vos rêves.

Envie d’apprendre l’anglais, l’espagnol, le mandarin ? Découvrez nos formations pour apprendre une langue étrangère rapidement et facilement.

Réapprendre sa langue maternelle : vive internet !

On l’a vu, ne pas parler sa langue maternelle pendant plusieurs années, voire des décennies pour certains d’entre nous, conduit à l’attrition de L1.

C’est un truc de dingue, certes, mais oublier sa langue maternelle , ou du moins partiellement, est tout à fait possible.

« Mais alors, me direz-vous, comment je fais, moi, quand je voudrai retourner dans mon pays natal un jour ? Ou tout simplement si, pour diverses raisons, je souhaite me réapproprier ma toute première langue ? »

Et là, je vous répondrais, encore, et toujours : Internet.

Grâce aux nouvelles technologies, il est désormais très facile, non seulement d’apprendre l’anglais, l’allemand ou autre facilement et rapidement, mais aussi de réapprendre sa langue maternelle.

oublier sa langue maternelle

Vous pouvez par exemple :

  • Consulter des sites web dans votre langue maternelle ;
  • Lire des blogs sur une de vos passions ;
  • Regarder des vidéos sur YouTube pour peu à peu re-familiariser votre cerveau aux sonorités de votre langue natale ;
  • Utiliser des logiciels de répétition espacée, etc.

Les possibilités sont infinies de nos jours, et ça, c’est une grande chance pour vous.

En vous exposant graduellement à la langue de votre enfance que vous pensiez avoir complètement oubliée, vous allez vous rendre compte que les automatismes reviennent comme par magie.

Je vous l’ai dit : oublier sa langue maternelle complètement est impossible. Vous la réapproprier ne sera donc pas insurmontable, loin de là.

D’une manière générale, n’oubliez jamais cela :

Il est essentiel d’être proactif en linguistique. Sans mises à jour régulières de vos connaissances en langue, sans travail régulier, sans pratique, vous risquez d’oublier, aussi bien une langue étrangère que vous auriez appris que votre propre langue maternelle.

Pour en savoir plus sur la façon dont notre cerveau oublie, lisez cet article.

Retrouver sa langue maternelle par l’hypnose

Vous l’avez bien compris, nul ne peut oublier sa langue maternelle totalement. Même si vous avez quitté votre pays natal enfant, celle-ci reste gravée, là , quelque part dans votre inconscient. L’hypnose va pouvoir vous aider à travailler sur les compétences inconscientes de votre cerveau, et, par conséquent, à retrouver votre première langue.

oublier sa langue maternelleDans le cadre du language hacking, nous allons nous intéresser en particulier à l’autohypnose, une technique que j’utilise personnellement et qui va permettre de travailler sur vous-même (sujet) par vous-même (hypnotiseur).

L’autohypnose est une méthode géniale quand elle est bien utilisée, d’autant plus si vous avez déjà des bases dans la langue que vous souhaitez travailler.

Si vous maîtrisez les techniques d’auto-hypnose, lancez-vous dès maintenant. Sinon, faites-vous accompagner par un professionnel. Mieux encore, formez-vous aux techniques de cette science.

Je ne vais pas ré-expliquer comment se déroule une séance d’auto-hypnose, tout est très bien expliqué dans cet article complet.  

À vous de vous lancer et, comme toujours, n’hésitez pas à me faire part de vos résultats dans les commentaires.

 

Alors, peut-on oublier sa langue maternelle ? Et bien, il semblerait que la réponse soit oui et non. Même si vous n’avez pas parlé votre langue natale depuis l’enfance, celle-ci est profondément ancrée dans votre cerveau. À vous de mettre toutes les chances de votre côté, en étant pro-actif, pour la retrouver  et vous la ré-approprier.

 

Pour voir le point de vue de Richard Wagman (traducteur et interprète) sur le sujet, c’est par ici :

Laissez un commentaire





%d blogueurs aiment cette page :