L’analyse comportementale pour apprendre une langue

La plupart du temps, quand on décide d’apprendre l’anglais ou n’importe quelle autre langue étrangère, on utilise des méthodes classiques, basées sur l’apprentissage de la grammaire, du vocabulaire ainsi que sur la compréhension orale et écrite. Seulement, il existe une façon plus naturelle d’apprendre : l’analyse comportementale. En quoi la communication non-verbale peut vous aider à apprendre une langue étrangère ? Et bien, vous allez le savoir…

Analyse comportementale : définition

L’analyse comportementale d’une personne, c’est le décodage d’un ensemble de signes de représentation émotionnelle non verbaux liés au langage corporel ou aux expressions faciales.

Oui, je sais, dis comme ça, ça fait pompeux. Mais on pratique tous l’étude de comportements humains chaque jour sans même nous en rendre compte.

Pour revenir à ma définition…

La communication non-verbale comprend la gestuelle, la distance interpersonnelle et la convention sociale. Elle exprime les émotions, les sentiments, les valeurs par des gestes, des postures, des expressions faciales, le ton de la voix… Elle porte sur le langage corporel ainsi que sur l’environnement qui nous entoure et étudie le fonctionnement de l’esprit humain à partir de ses émotions.

analyse comportementaleEn effet, les expressions sont porteuses d’informations que tout être humain est naturellement capable de comprendre. Exemple : si je vois quelqu’un sourire, je comprends qu’il est content. Si je vois quelqu’un qui pleure, je sais identifier son état émotionnel et en déduire que cette personne ne va pas très bien.

Voilà, c’est pas plus compliqué que ça…

Les sciences du comportement concerne bon nombre de métiers. L’analyse comportementale criminelle, par exemple, est souvent utilisée par les services de police pour résoudre des affaires difficiles.

Et bien sûr, c’est l’objet de cet article, analyser et comprendre les expressions faciales et corporelles peut vous aider à apprendre une langue étrangère.

Apprendre une langue en s’aidant de l’étude des comportements humains

Au tout début, lorsque l’on apprend une langue, ou lorsque l’on cherche simplement à saisir ce qu’une personne dit, le message qu’elle veut faire passer, l’analyse comportementale est précieuse car elle nous fournit des indices supplémentaires pour comprendre l’autre, et surtout donner du sens à ce qu’il peut vouloir dire.

En effet, les expressions faciales universellement reconnues permettent aussi de connaître l’état d’esprit de l’autre. Un simple hochement de tête, par exemple, accompagné d’un “ya” en allemand, vous permettra de comprendre que votre interlocuteur germanique a dit oui.

Le plus important donc, quand vous apprenez une langue, c’est d’observer.

analyse compotementaleObservez un natif quand il vous parle. Observez un groupe de personnes qui parlent la langue que vous apprenez. Analysez leurs mimiques, leurs gestes tout en étant attentif à ce qu’elles disent et vous parviendrez sûrement à comprendre l’idée générale. Et si vous ne comprenez rien, ce n’est pas grave.

En mettant en pratique l’analyse comportementale, vous êtes observateur. En cela, vous donnez moins d’importance à votre statut d’apprenant et les difficultés liées à l’apprentissage d’une langue paraîtront moindres. Le fait d’être un décodeur du non-verbal, donc en observation, vous permet de faire un break dans votre apprentissage et de ne plus vous focaliser sur vous-même.

Autre avantage de l’analyse comportementale au service de l’apprentissage des langues: le développement de la curiosité.

Oui, observer les expressions faciales et corporelles amène au questionnement. On est intrigué, on veut en savoir plus. On va créer du rapport, de la communication, pratiquer la langue et, par conséquent, s’améliorer.

De plus, la curiosité qu’entraîne l’observation des comportements va nous faire poser des questions et surtout, flatter l’égo de notre interlocuteur. Cela permet d’avoir des échanges, par exemple avec un partenaire de langues en ligne, durant lesquels l’autre va nous apporter énormément.

Envie d’apprendre une langue rapidement, mais surtout sans vous prendre la tête ? Découvrez nos formations pour apprendre l’anglais, l’espagnol ou n’importe quelle autre langue. 

La communication non-verbale comme outil pédagogique

L’analyse comportementale peut aussi servir dans l’apprentissage des langues étrangères au travers de l’approche actionnelle.

C’est quoi encore ce langage de savant ?

Attendez, je vous explique.

analyse comportementaleCette approche consiste à appliquer l’acte de parole dans la réalisation de certaines tâches. Pour vous donner un exemple : si on cherche à enseigner le verbe anglais « to jump » (sauter), il faudrait sauter en prononçant le mot pour que l’apprenant sache ce que « jump » signifie.

L’activité langagière s’inscrit ici à l’intérieur d’actions dans un contexte donné et permet de faciliter l’apprentissage des langues et de progresser très rapidement. C’est d’ailleurs par cette méthode d’observation que les enfants arrivent progressivement à comprendre le mode autour d’eux et finalement à s’exprimer.

Et oui, même les enfants pratiquent l’analyse comportementale sans s’en rendre compte !

Voilà les amis, cet article est un peu plus court que d’habitude car je voulais vous faire réfléchir à cette notion d’analyse comportementale, à quel point elle était ancrée dans notre quotidien et pouvait nous faciliter l’apprentissage des langues. Retenez donc bien ce conseil : apprendre une nouvelle langue, c’est aussi savoir observer les natifs, pas seulement avoir la tête dans les bouquins.

Allez, à plus, pirates,


Découvrez cette interview de Jean-François Hirsch, hypnothérapeute et expert de l’analyse comportementale, qui vous dit tout sur l’analyse du comportement des autres et comment cela peut nous servir dans l’apprentissage des langues :

 

 

Laissez un commentaire





%d blogueurs aiment cette page :