Comment apprendre une langue plus vite qu’un enfant 👶 ?

Apprendre une langue

Qui ne s’est jamais dit : “j’adorerais apprendre une langue comme un enfant, mais c'est impossible." ? Et oui, dans les langues, les croyances vont bon train. “On ne peut jamais vraiment apprendre une langue après 7 ans” ; “Passé 3 ans, on ne peut pas devenir bilingue” ; et ma préférée : “les enfants apprennent plus vite que les adultes”.

Alors je vous entends déjà me répondre : “mais tout cela est vrai mon cher !”. En êtes-vous vraiment certain(e) ?

Me laisseriez-vous vous montrer que c’est loin d’être si sûr que ça ? Aujourd’hui la science et les expériences viennent largement contredire tout cela. Bonne nouvelle, non ?

En tant qu’adulte, tu devrais te réjouir de cela sauf… si en fait, tu voulais te servir de toutes ces anciennes croyances comme EXCUSES pour remettre sans cesse à demain le fait d’apprendre une langue.

Dans ce cas-là, ne touche à rien ET NE LIS SURTOUT PAS LA SUITE DE CET ARTICLE.

Si en revanche, tu as l’esprit ouvert et que tu cherches réellement TOUT ce qui t’aidera à apprendre une langue plus vite, voici de quoi te donner un bon coup de pouce !

Remettre ses certitudes en question

L’apprentissage d’une langue est intimement lié à ses croyances. Il s’agit d’une affaire de croyances car ce sont les idées que l’on développe dans le cerveau qui nous gouvernent et nous guident. Nous sommes les auteurs de nos pensées et donc, nous pouvons les rendre positives. Il suffit de croire en sa capacité à apprendre une langue aussi rapidement qu’un enfant pour pouvoir le faire.

Nos actions sont le résultat de nos croyances. A titre d’illustration, « Si je suis persuadé que je suis nul en langue, mon cerveau me le prouvera ». Toutes mes actions vont démontrer que je suis nul en langue. C’est ce qu’on appelle une croyance limitante.

Pour les changer, on peut utiliser plusieurs outils dont l’hypnose (qui a fait l’objet de cet article). Ces outils favorisent le développement personnel et permettent d’atteindre des résultats extraordinaires.

D'ailleurs, voici une vidéo pour t'en convaincre...

Juste une chose ! Avant de commencer, demande-toi ce que tu penses de la phrase suivante : "les adultes apprennent plus vite que les enfants". Es-tu prêt à y croire ?

Si oui, on peut continuer.

Si non, inutile d’aller plus loin. Ça serait dommage de te priver d’une croyance qui t'empêche vraiment d'apprendre une langue.

Je peux te rassurer que c’est encore le moment d’y croire. Si tu es prêt mais pas convaincu maintenant, voici quelques expériences à essayer.

Adulte ou enfant, qui apprend vraiment le plus vite ?

Beaucoup pensent que les enfants apprennent plus rapidement que les adultes car, il est courant d’entendre dire que les enfants s’adaptent plus facilement à toute sorte de langue. Or, voici une étude scientifique qui devrait te faire changer d'avis... (tu peux te contenter de lire la page 96).

Pour les personnes qui ne croient que ce qu’elles voient, cette série d’expériences à réaliser chez soi va bousculer certaines de leurs croyances.

A travers ces expériences, tu découvriras ainsi qui apprend vraiment le plus vite une nouvelle langue.

Expérience n°1

Choisis un texte que tu ne connais pas et demande à un enfant de le lire une fois en même temps que toi. Demande ensuite à quelqu’un d’autre de vous poser des questions sur ce texte, quelques minutes après lecture et répondez-y chacun par écrit.

Les résultats montreront que tu mettras en tant qu’adulte, moins de temps avec des réponses systématiquement plus exactes et concises que celles de l’enfant.

Expérience n°2

Essaies d’apprendre par cœur une poésie que tu ne connaissais pas. Fais ensuite le concours du meilleur apprenant et du plus rapide  avec un enfant. Sans doute, tu finiras largement en tête.

Expérience n°3

Cette dernière expérience va t’éclairer d’avantage sur les aptitudes d’un adulte à apprendre plus vite une seconde langue. Prends une liste de mots d’un vocabulaire simple de langue étrangère. Assure-toi que les mots retenus sont également inconnus pour l’enfant avec qui la compétition aura lieu. A l’aide d’un chronomètre, apprenez tous les deux par cœur et faites-vous tester par écrit. Il est évident que tu arriveras en tête avec de bonnes réponses.

Toutes les expériences qui te sont suggérées dans cet article ne sont pas les seules à aller dans ce sens. La science a également apporté des preuves quant à l’aptitude de l’adulte à apprendre plus vite une seconde langue.

Malgré les expériences réalisées qui montrent la rapidité des adultes à apprendre une seconde langue, pourquoi ces derniers donnent-ils une impression contraire ? Il s’agit de l’histoire du lièvre et de la tortue.

Les adultes apprennent plus rapidement mais y consacre peu de temps, alors que les enfants apprennent plus lentement mais beaucoup plus. En plus, ils n’ont pas de croyances limitantes et s’autorisent à faire des erreurs pour apprendre une langue.

Pour améliorer la capacité d’apprentissage de l’adulte que nous sommes, Il nous suffit d’aller à l’école des enfants.

Apprendre une langue comme un enfant ?

Les enfants ont des manières propres à eux d’atteindre les objectifs qu’ils se fixent. Dans le cas de l’apprentissage d’une nouvelle langue, ils ont une facilité que les adultes ne se permettent pas.

Pour apprendre une langue plus vite qu’un enfant, il s’agira d’ajouter à ses aptitudes d’adulte, les stratégies d’un enfant. Pour cela, il faudra observer la démarche méthodologique utilisée par ceux-ci et ensuite se l’approprier. Même si les adultes intègrent plus vite, la méthode et la posture des enfants face à un apprentissage sont meilleures. Les enfants possèdent des qualités que les adultes gagneraient à adopter en situation d’apprentissage des langues.

Les avantages de l'enfant

Les enfants se décident très facilement à apprendre une langue sans s’intéresser aux avantages qui en découlent. Ils apprennent surtout pour leur propre plaisir, parfois également par curiosité. Ils y mettent le temps qu'il faut. 

En cas d'expatriation notamment, ils sont plus en contact avec la nouvelle langue à l’école ou entre copains et/ou copines par rapport aux parents (adultes).

Le bain linguistique permanent et l’absence de la peur de commettre des erreurs chez les enfants sont autant d’atouts.

Ils s’exercent en prenant plaisir à répéter avec fierté les quelques mots nouvellement appris. Et lorsque les prononciations sont écorchées, ils acceptent très volontiers de se faire corriger. Ces aptitudes boostent énormément leur niveau de maîtrise.

Le plaisir d’apprendre une seconde langue doit primer sur les intérêts "calculés" et la répétition est indispensable en dépit des chutes. Il faut donc avoir un état d’esprit aventureux et de la patience pour continuer le processus d’apprentissage. L’abandon sous quelque prétexte que ce soit n’est pas une option envisageable.

L'état d'esprit gagnant

Tu dois accepter à l’image de l’enfant, d’être débutant et par conséquent d’être nul sans aucun complexe. Tu dois également pratiquer très régulièrement les exercices de la langue tel un enfant qui préfère continuer à faire ce qu’il aime plutôt que ses devoirs. Il faut se départir des préjugés sur la langue en cours d’apprentissage et se contenter de découvrir très simplement et tout naturellement comme les enfants.

Il sera important de mettre à contribution ton imagination lorsque certaines logiques apparemment simples te semblent inaccessibles, d’inventer des liens qui t’aideront à mémoriser les mots du vocabulaire de la nouvelle langue. Si tu veux en savoir plus sur une telle méthode, voici un article qui devrait t'intéresser.

Accepte  l’imperfection et avance pas-à-pas. Ce faisant, tu parviendras à un niveau de maîtrise de la compétence très rapidement. Appuies-toi sur l’exemple des enfants dans un pays qui, grâce à leur jeune âge, multiplient le temps d’exposition à une seconde langue. Ils parviennent de ce fait très facilement à maîtriser deux langues et donc, à devenir bilingues. Souviens-toi que le même processus d’apprentissage a été déjà utilisé par toi en ce qui concerne ta langue maternelle

Le mieux, c’est de savoir faire les deux

En dehors de la méthode d’apprentissage de langue adoptée par les enfants, l’adulte doit pouvoir faire une combinaison avec ses propres aptitudes, pour réussir aussi vite qu’un enfant. Les adultes ont un potentiel mémoriel beaucoup plus important qui leur permet d’apprendre et de mémoriser plus vite.

Tout ceci peut paraître surprenant mais une fois de plus, la science nous vient en aide pour la compréhension. Pendant longtemps, on pensait que le cerveau se développait entre 0 et 25 ans et se dégradait par la suite. Aujourd’hui, il est clairement démontré qu’il se développe effectivement entre 0 à 25 ans et par la suite, il s’optimise jusqu’à l’âge de 70 ans, voire au-delà. 

L’optimisation consiste à supprimer tous les liens inutiles pour favoriser une meilleure connexion. Pour apprendre, l’adulte possède une base de connaissances antérieures qui fait office de référence. Par rapport à cette base de données préexistante, il élabore des liens et effectue des renvois de manière à vite mémoriser.

Tel n’est pas le cas chez l’enfant qui est obligé de procéder par imagination. A force de pratiquer tout le temps une langue, l’adulte acquiert un meilleur niveau de maîtrise de la compétence sans recourir à ses aptitudes techniques et mémorielles, qui feront la différence avec le rythme d’apprentissage de l’enfant. L’adulte pourra de ce fait, apprendre une seconde langue beaucoup plus rapidement qu’un enfant.

Donc, l'apprenant idéal, c'est...

En somme, l’apprenant idéal est alors, un adulte avec une approche d’apprentissage d’enfant. Il s’agira alors, tout en restant adulte, d’observer l’enfant en situation d’apprentissage ou d’apprendre avec lui la langue. En ce qui concerne nos compétences d’adulte, même si elles sont meilleures que celles des enfants, elles ne nous empêchent pas d’apprendre à mieux apprendre. Et oui, cela est bien possible et fera l’objet d’un prochain article.      

 

Alors, à très vite Pirate.

Pour en savoir plus à ce sujet, tu peux également regarder cette vidéo :

Laissez un commentaire





%d blogueurs aiment cette page :