Apprendre l’anglais rapidement ? L’innovation ultime

Aujourd’hui, ce n’est plus un secret pour personne, le marché des langues surfe sur la vague de l’innovation, notamment au travers des nouvelles technologies. C’est bien simple, on nous sert de l’innovation à toutes les sauces, prétendant que cela nous fera apprendre l’anglais rapidement.

Et si je vous disais que ces méthodes que l’on vous vend comme innovantes ne le sont pas.

Si je vous disais que tout ça, ce n’est que du marketing, que je vous livrais l’innovation ultime (et qui fonctionne) pour apprendre à parler anglais couramment en seulement quelques mois.

Ça vous intéresse ?

Alors, amis pirate, lisez ce qui suis.

Nouvelles méthodes pour apprendre l’anglais rapidement : véritables innovations ?

Ces méthodes auto-proclamées innovantes, vous qui apprenez une langue étrangère, vous les connaissez tous. Si je vous dis Babbel, Mosalingua, flashcards, Quizlet, ça vous parle ?

Sur quelles techniques didactiques reposent-elles ?

  • La répétition espacée (ou SRS, de l’anglais Spaced Repetition System) : une technique d’apprentissage basée sur la révision d’une notion à intervalles plus ou moins espacés. Plus nous sommes confrontés à l’élément à apprendre, plus il est ancré dans notre mémoire et plus il est assimilé. Cette méthode s’avère très utile pour apprendre du vocabulaire très rapidement ;
  • L’hypnose : vous remet dans un fonctionnement cérébral, un état d’esprit identique à celui d’un enfant qui apprend ;
  • La « gamification » : en d’autres termes, apprendre l’anglais rapidement par le jeu, l’objectif étant ici de rendre l’apprentissage des langues plus fun et moins rébarbatif.

Tout ça, c’est très bien. Après tout, l’innovation fait avancer le monde. Mais, qu’y a-t-il de révolutionnaire en termes d’innovation technologique ?

Je vous le donne en mille : rien.

Bien au contraire, ces soi-disant méthodes innovantes reposent sur des concepts vieux comme le monde.

Vous n’êtes pas d’accord ? OK, alors dites-moi de quelle époque date l’hypnose ?

19ème siècle.

Quand a été initié le SRS ?

Au 19ème siècle, avec les travaux d’H. Ebbinghaus (bon je vous l’accorde, ce n’était pas une question facile 😊)

Idem pour l’apprentissage par le jeu : je vous rappelle tout de même que les animaux apprennent en s’amusant depuis des millénaires.

Ces nouvelles méthodes d’apprentissage, on peut appeler ça « un bon coup de pouce », pas des innovations.

Alors, solutions miracle ou poudre de perlimpinpin ?

apprendre l'anglais rapidementSi ce que l’on nous vend comme novateur ne l’est pas fondamentalement, la question que l’on est en droit de se poser, c’est si ça marche vraiment. Si la majorité des utilisateurs répondent par l’affirmative, sur quoi se basent-ils pour juger de l’efficacité de ces méthodes innovantes ?

Et là encore : sur rien de pertinent.

On vous propose d’apprendre l’anglais rapidement, oui, d’accord, mais plus rapidement que quoi ?

Qu’à l’école ? Alors, oui, je vous l’accorde, vous apprendrez plus vite. Et c’est tout à fait normal quand on considère qu’au cours de votre scolarité, vous avez parlé anglais quelques minutes seulement. Allez, peut-être 1h si vous étiez le genre assis au premier rang.

Conclusion : vous ne pouvez pas vous référer à vos cours de langue à l’école pour juger de votre aptitude à être polyglotte ou pas. Vous trouverez forcément ces innovations plus performantes.

Et les méthodes traditionnelles dans tout ça ?

Soyons honnêtes, l’Homme n’a pas attendu l’arrivée des innovations pour apprendre à parler d’autres langues que sa langue maternelle. C’est donc que les méthodes dites « traditionnelles » (les méthodes académiques dans un contexte occidental, de tradition orale pour le continent africain par exemple) fonctionnent très bien.

Pourquoi vouloir innover dans ce cas, me direz-vous ? Pour 3 raisons :

  • L’innovation, c’est fashion, ça fait toujours vendre ;
  • Ces « innovations » permettent de s’adapter à nos nouvelles formes d’apprentissage (on n’apprend pas aujourd’hui comme il y a 100 ans. On n’apprendra pas dans 100 ans comme on apprend aujourd’hui) ;
  • Elles complètent les lacunes des approches traditionnelles.

Apprendre l’anglais rapidement : voici l’innovation ultime…

Alors, vous voulez de l’innovation ? De la vraie innovation ? Une méthode magique qui va vous aider à apprendre l’anglais plus vite et plus facilement ?

Vous êtes tombé dans le piège, n’est-ce pas ?

Non, sérieusement.

Voulez-vous que je vous donne un truc pour apprendre l’anglais rapidement de telle sorte que vous le parliez de manière fluide et naturelle ? Et, cerise sur le gâteau, voulez-vous kiffer cet apprentissage ?

Oui ?

Sachez que c’est tout à fait possible.

Comment ?

Je vous livre THE innovation …. Tadam ….

apprendre l'anglais rapidement

Le plaisir.

Et oui, pirate des langues, l’apprentissage par le plaisir, c’est ça la clé de la réussite. Lâchez donc vos objectifs et prenez votre pied ! Je vous assure, ça va vous changer la vie.

Le plaisir ne rend pas les choses plus faciles en soit, il permet d’avoir envie de recommencer, de persévérer et de percevoir votre apprentissage comme plus rapide. Vous aurez l’impression que ça va plus vite.

Prendre du plaisir : comment faire concrètement ?

Alors, comment vous rendre accro justement ? Comment actionner des « leviers de plaisir » pour qu’apprendre l’anglais rapidement devienne possible et facile pour vous.

  • Allez vers la méthode qui vous convient le mieux : n’allez pas vers une méthode orientée vers l’écrit si vous n’aimez pas ça. Vous aimez les séries US ? Très bien. Visionnez-les en VO : vous apprendrez en prenant du plaisir. Vous êtes fan de Mariah Carey ? (Bon…tous les goûts sont dans la nature après tout !) Alors chantez, lisez les paroles et essayez de traduire : vous apprendrez en prenant du plaisir.
  • Connectez-vous à la véritable raison de vouloir apprendre l’anglais rapidement, vous savez, ces trucs inavouables comme « pouvoir se la raconter en soirée ou draguer les belles Anglaises ! »
  • Ne pas hésiter à pratiquer la langue : même si vous ne connaissez que quelques phrases, utilisez-les, justement pour vous la raconter devant vos potes ou draguer les filles. Pratiquez, pratiquez, jouez avec la langue et amusez-vous !

Bref, vous avez compris.

Et si jamais vous avez essayer plusieurs méthodes et qu’aucune ne marche, c’est peut-être qu’à ce moment précis de votre vie, apprendre l’anglais n’est pas une priorité.

Ce n’est pas grave. Rien n’est irrémédiable. Vous y reviendrez plus tard. Inutile de vous entêter. C’est la motivation qui vous donnera l’envie, qui vous procurera à son tour du plaisir.

Et la motivation, ça, aucune soi-disant innovation ne peut se targuer de pouvoir vous la donner.

Allez, à plus pirate !

Pour aller plus loin :

 

 

Laissez un commentaire





%d blogueurs aiment cette page :