Applications de langues : arrêtez de perdre du temps avec !

Applications de langues

Les applications de langues sont devenues incontournables. Que ce soit pour apprendre l’anglais, l’espagnol ou l’italien, il existe non pas une, mais une foultitude d’applications qui pourront vous aider avec les langues étrangères. Mais vous aident-elles vraiment ? Est-il possible d’apprendre une langue grâce à ces applications ou sont-ce simplement des gadgets qui vous font perdre votre temps ? Quelles sont les meilleures applications ?

La réponse dans cet article...

Apprendre l’anglais grâce à une application : rêve ou réalité ?

Le développement des applications mobiles offre d’innombrables possibilités d’apprentissage dans des thématiques variées : langues, sport, cuisine, décoration etc… La thématique des langues retient particulièrement l’attention du pirate des langues que je suis de par la multitude des applications disponibles.

Pour apprendre l’anglais, il existe aujourd’hui sur les plateformes de téléchargement comme App Store ou encore Google Play store, plusieurs dizaines d’applications. Les plus populaires sont entre autres mosalingua, duolingo ou babbel.

Ces applications viennent répondre à un besoin d’apprentissage à travers la mise en place d’interfaces simples, faciles d’utilisation, ludiques et des outils de mesure de la progression de l’utilisateur. Au-delà des fonctionnalités et de la bonne volonté des concepteurs, ces applications qui pullulent font-elles vraiment progresser leurs utilisateurs ?

La réponse immédiate est OUI, tout au moins de par l’engouement grandissant que suscitent certaines applications en particulier qui possèdent des millions d’utilisateurs. Ces derniers affirment pour la plupart réaliser des progrès dans l’apprentissage d’une langue étrangère grâce à l’application.

Les utilisateurs mesurent leur progression par les scores réalisés, les trophées gagnés, les niveaux franchis et le plaisir qu’ils prennent à étudier. Ces indicateurs garantissent-ils leur capacité à s’exprimer dans une langue ?

Une analyse plus approfondie révèle que les indicateurs de mesure de la progression utilisés par ces applications ne sont pas les plus pertinents pour évaluer si l’utilisateur s’exprime bien ou beaucoup mieux dans une conversation ordinaire.

Au-delà du plaisir certain que l’utilisateur peut éprouver dans l’apprentissage d’une nouvelle langue, du caractère addictif de remporter des trophées, de passer des niveaux, il faut revenir à l’objectif initial qui est de parler la langue au quotidien comme on pourrait le faire idéalement dans sa langue maternelle. La plupart du temps, cet objectif n’est pas atteint ou les progrès réalisés sont assez maigres.   

Selon von Ahn, cofondateur de Duolingo : « Arriver à la fin de l’application correspond à peu près au niveau B2 (utilisateur avancé) du Cadre européen de référence pour les langues. Votre accent ne sera pas parfait, et à l’oral vous ferez de nombreuses simplifications. Vous vous planterez sûrement dans les subjonctifs. Mais vous vous débrouillerez. Vous comprendrez très bien ce que vous entendrez. Vous serez capable de lire des livres et de regarder des films en VO.»

La promesse est forte mais les résultats sont moins perceptibles quand vient le moment de communiquer au quotidien dans une nouvelle langue. Examinons pourquoi ?

Comment bien procrastiner grâce aux applications de langues

Pour apprendre une nouvelle langue, une application te permettra d’enrichir ton vocabulaire, t’initier à la grammaire et vérifier ta prononciation. Elle est à utiliser comme un outil parmi plusieurs autres pour progresser.

Par contre, elle ne pourra pas remplacer la conversation que tu pourrais avoir avec un inconnu au coin de la rue en t’exprimant dans une langue. C’est sur ce dernier point que bon nombre d’utilisateurs se bercent d’illusions et se donnent bonne conscience quand ils se réfèrent aux trophées remportés et aux niveaux débloqués pour évaluer leur capacité à parler une nouvelle langue.

Le caractère « Jeu » de ces applications peut également te faire dévier de l’objectif initial qui est de parler une langue. Outre le gouffre de temps que cela peut représenter, l’excitation du jeu pousse à mettre davantage l’attention sur les moyens à mobiliser pour débloquer le niveau suivant au lieu d’évaluer de façon pragmatique ce qu’on est vraiment capable de faire dans cette langue au quotidien.

A titre d’illustration, en utilisant l’application Duolingo, il est possible de débloquer un raccourci et de sauter des niveaux en passant directement au palier suivant… Sauf que parmi les niveaux sautés il peut y avoir du vocabulaire non maîtrisé. Attention à ne pas laisser la fibre du joueur prendre le dessus sur l’élève studieux que tu veux être dans ta démarche d’apprentissage des langues.

Parler à une application ne suffit donc pas, collectionner des récompenses non plus. Pour mieux parler une langue étrangère, il faut la parler souvent et quelques minutes passées au quotidien sur une application s’avèrent insuffisantes.

Il faut donc rendre aux applications leur vraie place : des outils parmi d’autres pour apprendre la langue de ses rêves.

Quelles sont les meilleures applications pour apprendre ?

Il y a une multitude d’applications disponibles pour apprendre les langues. Chaque application essaie d’apporter une valeur ajoutée sur le marché pour offrir la meilleure expérience utilisateur possible. On distingue d’une part les applications que j’appelle « applications ressources » et d’autre part les applications orientées vers la méthode d’apprentissage.

Les applications ressources vont te fournir du contenu linguistique pour apprendre du vocabulaire ou de la conjugaison. Il s’agit d’outils tels que les traducteurs et les dictionnaires. Quant aux applications orientées méthode, leur but est d’enseigner la langue. Il s’agit d’applications comme mosalingua, duolingo ou babbel...

A titre personnel, j’utilise des applications gratuites:

  • Traducteur : Reverso ou Google traduction
  • Dictionnaire monolingue (par exemple en anglais, oxford)
  • Application d’échange de langue : Tandem
  • Application Radio
  • Application TV
  • YouTube
  • Médiathèque : Scribd
  • S.R.S. : Flashcards / Quizlet

Mon choix personnel a porté sur les meilleures applications gratuites en ce sens que ce sont des outils qui viennent en complément à une méthode d’apprentissage élaborée. Ils ne sauraient remplacer la méthode.

Il est plus judicieux de payer une méthode et profiter des applications gratuites. Toutefois si tu disposes déjà d’une stratégie, tu peux bien investir dans une application payante pour obtenir davantage de qualité.

En somme, les applications pour apprendre les langues sont des outils qui permettent de pratiquer un peu, l’idéal pour démarrer en douceur mais rien ne remplace un vrai partenaire. Je recommanderais l’utilisation des applications mais à condition de les intégrer dans une stratégie complète.

Bien apprendre grâce aux applications mobiles

J’ai essayé de partager dans cet article l’utilisation constructive que l’on pourrait faire des applications pour apprendre une nouvelle langue. Elles peuvent être très utiles quand on sait les utiliser correctement au sein d’une stratégie globale.

Les applications te permettront de découvrir une langue, évaluer ton niveau d’intérêt pour cette langue et commencer son apprentissage. C’est adéquat dans une première phase de découverte et d’initiation.

Elles peuvent également être utilisées en complément d’une méthode car elles sont accessibles en permanence (métro, restaurant, pause-café…) et permettent de garder ta motivation à son meilleur niveau.

Les applications sont également d’excellents outils pour apprendre du vocabulaire et de la conjugaison.

Je partage dans cette vidéo ma recommandation sur l’utilisation des applis de langue. Il te faudrait :

  • Avoir une stratégie (idéalement une formation ou méthode)
  • Apprendre du vocabulaire précis (grâce au S.R.S. ou une application de pratique type Babbel, Mosalingua ou Duolingo)
  • Regarder des vidéos pour enfants pour la compréhension orale (Youtube)
  • Parler à un partenaire (Tandem ou Hello Talk)
  • Lire ou écouter un audiobook (Scribd)

Avoir de bons outils s’avère inutile sans une bonne stratégie car c’est la stratégie d’apprentissage qui fera toute la différence entre la réussite et l’échec.

Laissez un commentaire





%d blogueurs aiment cette page :