Applications de langue : pourquoi elles vous font perdre votre temps ?

Aujourd’hui, pour apprendre à parler anglais, allemand, espagnol, italien, rien de plus simple : il vous suffit de télécharger une de ces applications de langue qui pullulent sur le net. Enfin…. Ça, c’est ce que l’on veut vous faire croire. Qu’en est-il vraiment ? Est-il possible d’apprendre une langue grâce à ces applications ou sont-ce simplement des gadgets qui vous font perdre votre temps ?

Devenir polyglotte grâce aux applications de langue ?

Les applications de langue connaissent un succès fulgurant depuis quelques années. Et pour cause, ces applis intuitives et interactives n’ont pas leur pareil pour rendre l’apprentissage des langues facile, ludique et accessible.

Il faut bien le dire : on est loin des cours d’anglais ennuyeux à mourir du collège, dont le seul souvenir que l’on en garde, c’est que…. « Brian is in the kitchen ».

Alors, certes, ces applications bien pensées nourrissent l’ambition de vous faire parler anglais (ou une autre langue) couramment, et c’est tout à leur honneur. Mais qu’en est-il vraiment ? Une fois arrivé au bout de votre apprentissage, serez-vous capable de tenir une conversation avec un natif ?

La majorité des « élèves » vous répondront par l’affirmative, persuadés que les multiples trophées qu’ils exposent sur l’étagère de leur conscience font d’eux des polyglottes avertis.

La réalité, cependant, est tout autre.

En effet, les indicateurs de progression utilisés par ces applications de langue (contribuant grandement à leur côté addictif) ne sont pas les plus adéquats pour estimer si l’utilisateur s’exprime bien ou beaucoup mieux dans une conversation ordinaire.

En d’autres termes, ce n’est pas parce que vous avez gagné 5 trophées que vous saurez mieux parler une langue étrangère que quelqu’un en ayant remporté 2.  Et force est de constater que dans la majorité des cas, l’objectif initial qui est de parler la langue au quotidien comme on le fait dans sa langue maternelle n’est pas atteint.

Pourquoi ?

Je vous explique tout ça maintenant.

applications de langues, apprendre l'anglais

Le piège des applications « méthode »

Ce que j’appelle les « applications méthodes », ce sont toutes celles qui ont pour objectif de vous donner une certaine méthodologie quant à l’apprentissage des langues (Babbel, Mosalingua, Duolingo…).

Non pas que ces applications de langue soient mauvaises en soit, c’est l’utilisation que la plupart des gens en font qui ne convient pas.

Je m’explique.

Ces applis sont « gamifiées », c’est-à-dire que vous gagnez des récompenses en échange de vos progrès.

Ce côté ludique a 2 effets vicieux :

  • Il vous donne l’illusion d’une progression. Cette illusion vous donnera bonne conscience et vous confortera dans l’idée que vous maîtrisez peu à peu la langue. Vous resterez ainsi dans votre zone de confort et ne chercherez pas à aller plus loin que ce que l’application de langue vous propose ;
  • L’addiction qu’il procure peut vous faire oublier votre objectif premier qui était de parler une langue étrangère couramment. L’excitation du jeu pousse à mettre davantage l’attention sur les moyens à mobiliser pour débloquer le niveau suivant au lieu d’évaluer de façon pragmatique notre faculté à pratiquer la langue au quotidien.

Alors, vous pourrez me dire : « Ce n’est pas bien grave Bertrand, c’est juste quelques minutes de perdues et ça fait toujours un peu travailler, c’est déjà bien non ?

Oui…mais non.

Car au lieu de vous focaliser sur des apprentissages concrets, vous perdez votre temps à collectionner des récompenses qui ne veulent pas dire grand-chose. Vous connaîtrez certes quelques mots de vocabulaire, quelques tournures de grammaire par-ci par-là, mais pour tenir une conversation avec un natif, ce sera une autre histoire.

Alors, faut-il les abandonner complètement ?

Attention, je ne dis pas que les applications de langue sont inutiles. Il y a 3 cas où elles vous seront bénéfiques :

  1. Vous êtes débutant : elles sont idéales pour une première phase de découverte et d’initiation car elles vous permettront de voir si la langue choisie vous plaît… Cela vous évitera d’investir dans du matériel ou des cours inutilement ;
  2. En complément d’une vraie méthode : accessibles de partout et en permanence, ces applis vous permettent d’apprendre l’espagnol, le chinois, le russe, etc. quand vous avez un moment « perdu » (transport en commun…). Cette accessibilité va vous maintenir motivé sur le long terme ;
  3. Pour enrichir son vocabulaire : elles seront également d’excellentes ressources pour apprendre du vocabulaire et de la conjugaison.

applications de langue, apprendre une langue étrangère, parler anglais

Les applications « ressources » : à consommer sans modération

Les applications « ressources » n’ont pas pour but de vous faire apprendre une langue mais de vous apporter du contenu linguistique dans le cadre d’un apprentissage déjà établi. Il s’agit d’outils tels que les traducteurs et les dictionnaires.

A titre personnel, j’utilise les applications gratuites suivantes :

  • Traducteur : Reverso ou Google traduction
  • Dictionnaire monolingue (par exemple en anglais, oxford)
  • Application d’échange de langue : Tandem
  • Application Radio
  • Application TV
  • YouTube
  • Médiathèque : Scribd
  • S.R.S. : Flashcards / Quizlet

Couplées à une formation ou une méthode, ces applications ressources sont tout simplement géniales.

Pourquoi ?

Car elles viennent compléter et consolider l’apprentissage d’une langue, et ce n’importe où, n’importe quand.

Applications de langues : conclusion

Pour résumer :

  • Une application de langue vous permettra d’enrichir votre vocabulaire, de vous initier à la grammaire et de vérifier votre prononciation. Elle est à utiliser comme un outil parmi plusieurs autres pour progresser ;
  • Les applications méthode sont parfaites pour vous initier à une langue, vous permettre de rester motivé et vous donner envie d’avancer ;
  • Les applications ressources sont à utiliser dès que vous en ressentez le besoin dans le cadre d’une méthode ou d’une formation complète ;
  • Rien ne remplace l’apprentissage avec un partenaire de langue.

Pour aller plus loin :

 

 

Laissez un commentaire





%d blogueurs aiment cette page :