5 conseils d’expert pour bien apprendre l’anglais

Vous avez décidé de vous mettre à l’anglais (ou une autre langue) ? Génial ! Oui, mais il y a un souci : vous ne savez pas comment faire pour mettre toutes les chances de votre côté afin de faire de ce projet une réussite. No panic ! Je vous donne 5 conseils de pros, testés et approuvés, pour bien apprendre l’anglais. Vous êtes prêts ? Allons-y !

Conseil n°1 : Bien préparer son projet en amont

Beaucoup de personnes vont à la librairie, voient un bouquin dont le titre les inspire, genre « Parler anglais en 3 semaines », et décident qu’ils vont se mettre à la langue de Shakespeare. Comme ça, sur un coup de tête.

Ouais. Sauf que ça ne marche pas comme ça.

Apprendre une langue, quelle qu’elle soit, ne s’improvise pas.

Avant de se lancer dans cette formidable aventure, vous devrez avoir établi une sorte de plan, une ligne de conduite, une méthode, appelez ça comme vous le voulez.

bien apprendre l'anglais

Quelles sont les principales lignes que vous devrez poser pour bien apprendre l’anglais ?

  1. Le temps à dégager pour vous consacrer à votre projet de langues ;
  2. Les moyens à mettre en œuvre pour trouver un partenaire de langues ;
  3. Les objectifs que vous souhaitez atteindre dans 3 semaines, 6 mois, 1 an, etc.

En vous lançant tête la première dans l’apprentissage d’une langue étrangère, vous allez combler le manque de méthode par l’euphorie du départ. Puis, à mesure que celle-ci s’estompera, tout vous paraîtra trop compliqué. Résultat : vous finirez tout simplement par abandonner.

Ce conseil vaut également dans le cas où vous avez prévu un voyage dans un pays dont vous ne parlez pas la langue. Préparez votre séjour en apprenant un minimum de vocabulaire (formules de politesse, vocabulaire relatif à l’alimentation). Vous verrez, les gens adorent que l’on fasse un minimum d’efforts pour apprendre leur langue et pouvoir communiquer avec eux. Tout de suite, les relations avec les natifs seront plus faciles.

En résumé, pour bien apprendre l’anglais, première condition : construire son projet.

Conseil n°2 : La motivation, fer de lance de votre projet de langues

Volonté, motivation, passion

La motivation est la clé de la réussite.

Très clairement, vous pouvez suivre la meilleure formation en langues du monde, la motivation, c’est ce qui va vous distinguer des autres apprenants et vous booster pour bien apprendre l’anglais rapidement.

Attention, je fais le distinguo entre motivation et volonté :

  • La motivation a la même racine que « émotion ». Ça vient de « mettre en mouvement » ;
  • La volonté est une notion plus cérébrale.

Vous pouvez vouloir quelque chose (apprendre le japonais en 3 mois par exemple) sans être motivé pour le faire. Vous aurez alors besoin d’une forte volonté.

À l’inverse, si vous êtes motivé, vous ne vous posez pas la question si vous le voulez ou pas, vous le faites, un point c’est tout. Et quand on parvient à concilier volonté et motivation, cela devient une passion.

Lorsque vous vous tenez à une routine pour apprendre une langue étrangère, peu à peu, votre volonté de départ va se transformer en puissante motivation. Car vous allez vous rendre compte que, mine de rien, vous avez bossé 3 heures cette semaine. Et tout ça sans vous en rendre compte.

bien apprendre l'anglais

Cela va créer en vous une émotion positive qui boostera votre motivation. Et plus vous avancerez, plus le plaisir sera décuplé, plus vous serez motivé pour bien apprendre l’anglais.

Comment faire quand la motivation est en berne ?

Cela fait partie de tout processus d’apprentissage : même si on est super motivé, super discipliné au départ, il arrive un moment où il est plus difficile de continuer.

Et là, il est intéressant de hacker son cerveau pour se créer délibérément une pression sociale externe qui vous fera avancer.

Le meilleur moyen est de se lancer un défi et de prendre vos proches pour témoins. Annoncez à vos collègues, amis, famille, que vous avez décidé d’apprendre l’anglais. Précisez le niveau que vous souhaitez atteindre dans 6 mois.

Et comme vous ne voudrez en aucun cas passer pour l’idiot(e) de service, je vous le garantis, vous allez être boosté comme jamais.

Conseil n°3 : Optimiser son temps pour bien apprendre l’anglais

Optimisez chaque moment perdu de la journée pour l’apprentissage de la langue.

En effet, nos journées recèlent de petits moments aussi chronophages que peu intéressants que nous pouvons mettre à profit. De plus, avec les nouvelles technologies, trouver le temps d’apprendre une langue est tout à fait possible, même si vous avez un emploi du temps hyper chargé.

Demandez-vous comment vous pouvez être en contact avec du matériel de formations qui vous permette de bien apprendre l’anglais sans que ça ne vous prenne du temps supplémentaire.

Vous pouvez par exemple :

  • Écouter un podcast ou la webradio pendant que vous conduisez, dans les transports en commun, pendant votre footing ;
  • Visionner vos films et séries préférés le soir au lieu de perdre du temps devant un programme télé inutile ;
  • Apprendre du vocabulaire grâce à une application dès que vous avez un moment de libre ;
  • Lire des livres ou BD pour enfants avant de dormir, etc. ;

Cliquez ici pour savoir comment je m’organise pour apprendre une langue.

bien apprendre l'anglais

Faites ça pendant ½ heure à 1h par jour, au bout d’un an, ça représente une masse de travail considérable.

Cette démarche est top pour lutter contre la procrastination, un phénomène que l’on rencontre très souvent dans l’apprentissage des langues. Pas besoin d’acheter du matériel de dingue, ou une énième méthode pour apprendre une langue rapidement. Non. Vous pouvez vous y mettre dès maintenant.

Conseil n°4 : Travailler avec quelqu’un

Tout le monde le sait : on est plus motivé en travaillant à plusieurs.

Pour bien apprendre l’anglais, l’idéal est de vous dénicher un partenaire de langues.

Pas de doute : il n’y a pas mieux pour améliorer son niveau et apprendre l’anglais dans les meilleures conditions. Et le top du top serait que votre partenaire de langue veuille apprendre le français. Votre partenariat évoluerait vers un profit réciproque et donc plus pérenne.

Comment trouver ce partenaire ?

  • Dans les associations communautaires, de culture ou de langues ;
  • Des instituts ou écoles où les étrangers apprennent le français ;
  • En faisant un séjour linguistique ;
  • Sur les sites comme Speaky, Tandem, Alandum ou HelloTalk ;

Pour que ce partenariat soit vraiment formateur, sortez de votre zone de confort.

Ne vous limitez pas à ce que vous avez appris dans vos manuels d’anglais. Essayez de mettre vos compétences à l’épreuve, en racontant des blagues, etc. Votre zone de confort s’élargira et vous gagnerez en assurance dans votre démarche d’apprentissage.

bien apprendre l'anglais

N’ayez pas honte des fautes au début, c’est tout à fait normal d’en faire. Cela fait partie du processus pour bien apprendre l’anglais. Le plus important, ce ne sont pas les théories mais de développer un rapport intuitif à la langue.

Vous et votre partenaire vous motiverez l’un l’autre. Vous vous pousserez mutuellement à en faire toujours plus. L’esprit de compétition sera exacerbé : si l’un d’entre vous réalise que l’autre est meilleur, il s’emploiera naturellement à le surpasser, et vice-versa.

Conseil n°5 : Se fixer un objectif clair et précis

Avoir un objectif vous permet d’avoir ce que mon ami Olivier Roland appelle « le feu sacré ».

Et le top du top pour bien apprendre l’anglais, c’est d’avoir un projet pour vous motiver, couplé à une échéance.

Fixez-vous une date limite à laquelle vous devrez avoir un niveau correct. Si vous n’avez pas d’échéance, vous risquez de toujours procrastiner au moment d’apprendre vos leçons de grammaire ou vos listes de verbes irréguliers.

Si vous vous dites : « Dans 3 mois, je vais visiter Londres, et je veux pouvoir communiquer avec les Anglais », vous avez tout ce qu’il faut : un projet, un objectif concret et une échéance.

Si, en revanche, vous pensez : « Je veux apprendre l’anglais, mais uniquement pour le plaisir. Peut-être que je me servirai de cette langue un jour », vous risquez de vite vous démotiver devant les difficultés.

Parce que vous n’avez pas de projet concret, pas d’objectif, pas d’échéance.

 

Voilà amis hackers, vous connaissez toutes les actions à mettre en place pour bien apprendre l’anglais (ou une autre langue) et faire que votre apprentissage soit un succès. Ces conseils pratiques n’exigent pas de réorganiser totalement votre vie et vous permettront d’apprendre l’anglais rapidement. Il ne vous reste plus qu’à vous y mettre.

Allez, à plus pirates !

Pour profiter des conseils d’Olivier Roland pour réussir dans les langues, c’est par ici :

 

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire





%d blogueurs aiment cette page :